Barre d’appui dans la salle de bain : cout, intérêt et pose

Que vous choisissiez une barre d’appui murale, une barre d’appui à ventouse ou une barre d’appui pour WC, il est important de prendre en compte vos besoins spécifiques. N’oubliez pas que la sécurité est la priorité, et n’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel si nécessaire.

Exemple de barre d'appui dans une douche italienne

Points clés à retenir

  • Les barres de maintien sont essentielles pour la sécurité dans la salle de bain.
  • La hauteur de la barre d’appui doit être adaptée à l’utilisateur.
  • Les barres d’appui à ventouse sont faciles à installer et à déplacer.
  • Les barres d’appui murales offrent une stabilité supérieure.
  • Les barres d’appui pour WC aident à l’assise et au lever.

Choisir la bonne barre d’appui pour la salle de bain

Que vous soyez une personne âgée, handicapée ou que vous ayez simplement besoin d’un soutien supplémentaire dans la salle de bain, une barre d’appui peut être un ajout précieux. Il existe plusieurs types de barres d’appui, notamment les barres de maintien pour salle de bain, les barres d’appui à ventouse pour salle de bain, et les barres d’appui pour WC. Chacune a ses avantages et inconvénients :

  • Les barres de maintien pour salle de bain sont généralement fixées au mur et offrent un soutien solide. Elles sont idéales pour les personnes qui ont besoin d’un soutien constant. Cependant, leur installation nécessite souvent l’intervention d’un professionnel.
  • Les barres d’appui à ventouse pour salle de bain sont faciles à installer et à déplacer. Elles sont idéales pour les personnes qui n’ont besoin d’un soutien que temporairement. Cependant, elles peuvent ne pas offrir le même niveau de stabilité qu’une barre d’appui fixée au mur.
  • Les barres d’appui pour WC sont spécifiquement conçues pour aider à l’assise et au lever des toilettes. Elles sont généralement fixées au mur ou au sol.

Installer une barre d’appui dans la salle de bain

Une fois que vous avez choisi le type de barre d’appui qui convient le mieux à vos besoins, il est important de savoir comment l’installer correctement. Voici quelques conseils pour vous aider.

Comment placer la barre d’appui d’une baignoire ?

La hauteur de la barre d’appui doit être adaptée à l’utilisateur. En général, la barre d’appui doit être installée à une hauteur qui est confortable pour l’utilisateur lorsqu’il est debout ou assis dans la baignoire.

Comment installer une barre d’appui dans les WC ?

Pour les WC, la barre d’appui doit être installée à une hauteur qui permet à l’utilisateur de s’asseoir et de se lever facilement. Elle doit être fixée solidement au mur ou au sol pour assurer la sécurité de l’utilisateur.

Comment fixer une barre de salle de bain ?

La fixation d’une barre d’appui dépend du type de barre que vous avez choisi. Pour une barre d’appui murale, vous aurez besoin de vis et de chevilles appropriées pour fixer la barre au mur. Pour une barre d’appui à ventouse, il suffit de presser la ventouse contre une surface lisse et propre, puis de pousser le levier pour créer une aspiration.

Combien coûte l'installation de barres d'appuis murales ?

Le coût d’installation de barres d’appui murales peut varier en fonction du prestataire. Cependant, selon le service d’installation à domicile proposé, le forfait d’installation coûte entre 80 - 120€ TTC. Ce montant est variable mais on revient en moyenne à 65€ après réduction d’impôt et se règle directement auprès du prestataire après la pose. 

Ce forfait comprend le déplacement d’un installateur à votre domicile et une heure de prestation de pose maximum. Il est recommandé de contacter un professionnel pour obtenir un devis précis en fonction de vos besoins spécifiques.

Comment puis-je bénéficier de la réduction d'impôt ?

En France, si vous réalisez des travaux d’équipement dans votre domicile pour l’adapter à une situation de handicap ou à une perte d’autonomie, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt. Voici les conditions à remplir pour en bénéficier :

  • Vous devez être domicilié en France.
  • Le logement où sont effectués les travaux doit être votre habitation principale.
  • Vous devez remplir l’une de ces conditions :
    • Bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).
    • Avoir une pension d’invalidité pour accident du travail de 40 % ou plus.
    • Avoir une pension militaire d’invalidité pour une invalidité de 40 % ou plus.
    • Être titulaire d’une carte mobilité inclusion.

Les travaux doivent être effectués par l’entreprise qui fournit les équipements. Même si l’administration fiscale n’exige pas de fournir les justificatifs de ces dépenses au moment de la déclaration des revenus, il est important de bien les conserver car ils peuvent être demandés à tout moment par les services fiscaux.

Il est recommandé de contacter un professionnel ou votre centre des impôts pour obtenir des informations plus précises en fonction de votre situation spécifique.

comparez les meilleurs services pour séniors et personnes à mobilité réduite

Service Gratuit & Rapide